Quand remplacer le démarreur de votre Peugeot ?

Les premiers modèles sortis des usines Peugeot n’avaient pas de clé.

Le démarrage du moteur était assuré par une manivelle reliée à un magnéto, le tout devant être actionné manuellement.

Puis, au cours des années 1920, la marque au lion a commencé à équiper ses modèles de démarreurs électriques.

Il s’agit d’un composant permettant d’initier le démarrage du moteur principal afin que la voiture puisse rouler.

Aujourd’hui nous aborderons en détail cette pièce : comment fonctionne le démarreur ? Quand le changer ? Quel est le prix dans un garage ? Comment faire seul ?

Démarreur de voiture, composition et fonctionnement

Le démarreur : un élément complexe

Le démarreur et constitué de trois pièces indépendantes : un moteur électrique, un solénoïde (une pièce électromagnétique) et un lanceur équipé d’une fourche.

Comment fonctionne le démarrage d’un véhicule ?

De nos jours, le démarrage d’une Peugeot s’effectue seulement en quelques millièmes de seconde.

Tout commence lorsqu’on appuie sur le bouton start ou lorsqu’on tourne la clé sur le contact. La batterie de la Peugeot s’allume et envoie une décharge électrique à la bougie d’allumage et au solénoïde.

En parallèle, cette tension électrique va entrainer :

  • L’explosion du mélange air-carburant dans la chambre de combustion grâce à la bougie d’allumage.
  • Le solénoïde va actionner le moteur électrique du démarreur afin que celui-ci actionne le lanceur.

La fourche va s’avancer de manière à ce que le pignon denté s’accroche au volant moteur et qu’il entraine à son tour le vilebrequin, les soupapes, les pistons et puisse démarrer le moteur principal de la Peugeot.

Comment remplacer le démarreur de sa voiture ?

Quand faut-il changer le démarreur ?

Lorsque votre Peugeot ne démarre plus, plusieurs éléments peuvent être la cause de ce problème.

Toutefois, le remplacement doit intervenir uniquement lorsque :

  • La batterie n’est ni défaillante, ni déchargée. Pour s’en assurer, le conducteur devra mesurer la tension à l’aide d’un multimètre et de câbles de démarrage.

La valeur de référence d’une batterie en bon état se situe entre 12,3 V et 12,8 V.

Dans les autres cas, il sera nécessaire de diagnostiquer l’état de la batterie avant de remplacer le démarreur.

  • Le conducteur a vérifié que la bougie d’allumage n’était pas la cause du problème.

En moyenne, cette pièce doit être remplacée par tranche de 100 000 km à 120 000 km.

Lorsqu’elle est en fin de vie et en amont de la panne, le conducteur constatera des démarrages particulièrement difficiles et générant des bruits anormaux.

Combien coûte cette intervention ?

Dans un garage, la réparation d’un problème au niveau du démarreur peut couter entre 250 € et 600 €.

Le prix varie en fonction de nombreux critères :

  • Origine de la panne : moteur électrique, solénoïde, connectique, etc. Quelquefois, il sera uniquement nécessaire de changer des câbles ou des balais défectueux. Tandis que dans d’autres circonstances, le démarreur devra être remplacé en son intégralité.
  • Prix des pièces. Un solénoïde peut couter une quinzaine d’euros alors que le moteur électrique à lui seul représente un tiers du prix du démarreur.
  • Le temps nécessaire pour terminer l’intervention, celui-ci varie notamment en fonction de la marque et du modèle du véhicule.

Si vous souhaitez réaliser quelques économies, vous pouvez réaliser vous-même les diagnostics et les réparations à condition d’avoir quelques connaissances en mécanique.

Comment faire soi-même ?

Le remplacement d’un démarreur est une opération délicate devant être réalisée minutieusement.

Tout d’abord, il faut commencer par regarder le livret d’entretien du véhicule. Celui-ci présente plusieurs informations provenant de Peugeot utiles à l’intervention : emplacement du démarreur, différentes étapes pour l’installer et le retirer, etc.

En général, le démarreur se trouve à la jonction du moteur, de la boite de vitesse et du volant moteur.

Il est également possible de le trouver à la place de l’alternateur pour les Peugeot disposant du système Stop and Start — système de démarrage automatique du moteur.

Ensuite, il faut débrancher la batterie, puis le câble le reliant au solénoïde.

Dans un troisième temps, le conducteur pourra retirer le démarreur en dévissant les deux ou trois vis de fixation, puis les câbles du démarreur.

Il est recommandé de prendre une photo avant de débuter cette étape. En effet, il faut faire attention au branchement électrique, notamment la couleur des fils et leur emplacement.

Une fois cette étape effectuée, il sera possible de retirer le démarreur à moins qu’il soit nécessaire de retirer un cardan ou une partie de l’échappement comme c’est le cas sur quelques modèles de Peugeot.

Une fois le démarreur en panne retiré, il faut le comparer avec celui que vous venez d’acheter afin de vous assurer de la compatibilité de la pièce.

Il est recommandé de vérifier en parallèle l’état de la denture du volant moteur et procéder éventuellement à son remplacement si nécessaire.

L’avant-dernière étape consiste à remonter le démarreur neuf et à rebrancher les différents câbles tels qu’ils étaient disposés au préalable.

Enfin, il ne restera plus qu’à rebrancher la batterie afin de réaliser un test du démarreur.

Pour cela, le conducteur devra faire un tour de clé de contact bref ou un appui léger sur le bouton-stop.

Si le moteur bloque ou si le conducteur entend un sifflement persistant, cela veut dire que le démarreur est resté enclenché malgré le démarrage du moteur principal.

Il sera nécessaire de couper le moteur, puis de contrôler le positionnement du démarreur et celui de la douille de centrage et des fixations.