Quelle est la durée de vie d’un filtre du démarreur de ma BMW ?

Votre BMW ne démarre plus ?

Vous pensez que la panne provient du démarreur et vous aimeriez connaitre la périodicité de remplacement de cette pièce ?

Cet article est fait pour vous. En effet, dans un premier temps, nous rappellerons les caractéristiques du démarreur, son fonctionnement, sa composition et sa durée de vie.

Puis, nous aborderons les cas dans lesquels il faudra remplacer cette pièce.

Démarreur de voiture : caractéristiques

Le démarreur d’un véhicule est, comme son nom le laisse penser, une des nombreuses pièces permettant de mettre en marche le moteur d’une voiture.

Où est-il situé ?

Dans une BMW ne disposant pas d’un moteur « start and stop », le démarreur se trouvera toujours entre le moteur, la boite de vitesse et le volant moteur.

Si au contraire votre BMW dispose d’un moteur qui s’arrête et redémarre automatiquement, le démarreur est dans la majorité des cas incorporé dans l’alternateur, cette pièce est alors appelée « alterno-démarreur ».

De quoi est-il constitué ?

Le démarreur est un moteur électrique disposant de trois éléments :

Le solénoïde

Tout d’abord, le solénoïde est une pièce électromécanique accolée au moteur du démarreur. Il s’agit d’un élément contenant un électroaimant avec une bobine de cuivre et un noyau pouvant se déplacer verticalement.

Le solénoïde dispose de deux plots : le premier pour recevoir l’énergie de la batterie et le second pour alimenter à son tour le moteur du démarreur.

Le moteur électrique

Le deuxième composant du démarreur est le moteur électrique. Cette pièce dispose en son sommet d’un autre élément : le lanceur.

Le lanceur

Enfin, le démarreur dispose d’un lanceur, un levier permettant de faire avancer un pignon afin que ce dernier puisse s’engrener sur la roue dentée du volant moteur, un élément qui permet de garder l’inertie de rotation du moteur.

Comment démarre le moteur d’une BMW ?

À l’origine, les autos ne disposaient pas d’une clé de démarrage.

Pour les faire démarrer, le conducteur devait actionner une manivelle et une magnéto d’allumage.

Puis, au cours des années 1920, les constructeurs automobiles ont commencé à équiper leurs modèles d’un démarreur électrique (le générateur) et d’une batterie automobile (l’accumulateur).

De nos jours, le démarrage d’un véhicule se fait quasi instantanément et est un véritable jeu d’enfant : il faut tourner une clé ou appuyer sur le bouton pour les voitures disposant d’une carte de démarrage.

En réalité, cela est plus complexe qu’il y parait. Voici les différentes étapes :

  • La batterie de la voiture s’allume en tournant la clé ou en appuyant pour la première fois sur le bouton start.

  • Une tension électrique est alors envoyée au niveau du démarreur, de la pompe à carburant et de la bougie d’allumage.

  • Ce courant électrique va parvenir au niveau du double bobinage du solénoïde afin de créer une force électromagnétique qui fait coulisser son noyau cylindrique.

  • Le mouvement de va-et-vient du noyau va permettre au moteur électrique du démarreur d’actionner le lanceur.

  • Le pignon denté va alors entrainer le volant moteur qui, à son tour, facilitera le mouvement du vilebrequin, des soupapes, des pistons, etc.

  • Enfin, lorsque le moteur principal est en marche, le moteur du démarreur va de nouveau actionner le lanceur afin que le pignon se désolidarise du volant moteur.

Dans quels cas faut-il changer le démarreur de sa voiture ?

Le démarreur d’une BMW n’est pas une pièce d’usure. Il doit être changé uniquement en cas de défaillance.

Bien souvent, lorsque la voiture ne fonctionne plus, les conducteurs accusent à tort le démarreur.

Toutefois, plusieurs autres pièces peuvent être également la cause de ce problème.

C’est pourquoi le changement du démarreur doit intervenir uniquement après avoir réalisé un diagnostic de certaines pièces : batterie, bougie d’allumage, pompe à carburant et circuit électrique.

Comment savoir si la batterie empêche la voiture de démarrer ?

Une des premières sources d’une impossibilité de démarrer sa BMW provient de la batterie.

En effet, cette dernière a pour rôle d’alimenter en énergie la bougie d’allumage et le solénoïde afin de permettre le démarrage du moteur.

 

Or, lorsque la batterie est déchargée ou en panne, elle ne pourra plus remplir ses fonctions.

Pour s’assurer que la batterie est bien à l’origine de la panne, il sera nécessaire de mesurer sa tension, moteur éteint, à l’aide d’un multimètre en position mesure de courant continu 20 V.

Une batterie défaillante est caractérisée par une tension inférieure à 10,6 V. Il sera nécessaire de la remplacer avant de diagnostiquer le démarreur.

Si la batterie est déchargée, la tension sera comprise entre 10,9 V et 11,9 V.

Cette situation empêchera la voiture de démarrer tant que le conducteur n’a pas procédé à la recharge par l’intermédiaire de câbles de démarrage, un booster ou un chargeur électrique.

Enfin, si la tension de la batterie est comprise entre 12,3 V et 12,8 V, la batterie fonctionne correctement, il faudra donc s’intéresser au diagnostic de la bougie d’allumage, puis de l’alternateur.

La bougie d’allumage

La bougie d’allumage doit être changée tous les 100 000 km à 120 000 km faute de quoi la combustion du mélange air-carburant ne peut pas avoir lieu et le moteur ne pourra pas démarrer.

Lorsqu’elle arrive en fin de vie, le conducteur pourra remarquer en amont de la panne des bruits forts au moment de tourner la clé sur le contact ou des difficultés récurrentes au moment du démarrage.