Quelle est la fréquence d’entretien de mon démarreur ?

Au bout de quelques années d’utilisation, le démarreur doit être remplacé.

En effet, cet équipement s’use avec le temps.

Nous allons donc découvrir à quelle fréquence entretenir et remplacer le démarreur.

Nous allons aussi vous montrer qu’il est possible de rallonger sa durée de vie, même si celle préconisée par les fabricants est dépassée.

Le démarreur, comment fonctionne-t-il ?

Le démarreur en quelques mots

Le démarreur est un dispositif composé de deux parties essentielles : un petit moteur électrique assez puissant pour faire tourner durant quelques secondes le moteur principal de la voiture et un solénoïde qui joue à la fois le rôle de connecteur de courant et de guide pour le pignon entraineur.

Avant l’invention du démarreur tel qu’on le connait aujourd’hui, le rôle du démarreur était rempli par une manivelle que le conducteur devait tourner lui-même.

Cependant, cette situation était inconfortable parce que le conducteur devait se tenir devant le capot de la voiture pour tourner la manivelle.

Le démarreur, à quoi il ressemble ?

Le démarreur se connecte au volant moteur pour le faire tourner.

Pour chaque modèle de voiture, l’emplacement est différent.

Localisez la boite de vitesse, le démarreur devrait se trouver juste à côté.

Mais si pour certains modèles le démarreur est accessible par le haut du capot, pour d’autres modèles, vous ne pourrez y accéder que par-dessous la voiture.

Le démarreur ressemble à deux cylindres collés entre eux.

Le premier, plus gros, contient le moteur tandis que l’autre contient le solénoïde.

Comment le démarreur fonctionne-t-il ?

Lorsque le conducteur pousse sur le bouton de démarrage ou tourne la clé jusqu’à la position « Start », une impulsion électrique est envoyée jusqu’au solénoïde dont le noyau est propulsé contre les plots de contact.

Les plots étant reliés, le courant délivré par la batterie de la voiture parvient aux charbons du moteur électrique qui démarre aussitôt.

De l’autre côté, le mouvement du noyau du solénoïde a aussi entrainé une fourchette qui repousse à son tour le pignon entraineur à l’intérieur du moteur de la voiture.

Ce pignon se met en contact, dents contre dents, avec la couronne du volant moteur et lui transmet son énergie rotative.

Le volant moteur tourne et entraine le vilebrequin, les pistons, l’arbre à cames, etc.

Puisque les quatre cycles du moteur sont respectés et que toutes les conditions sont réunies pour que le carburant explose dans la chambre de combustion, le moteur de la voiture démarre.

Le conducteur retire alors sa main du contact et coupe par la même occasion le courant à direction du solénoïde.

Celui-ci se rétracte et libère les plots de contact. Il rappelle aussi le pignon entraineur.

Ainsi, une fois que le moteur principal de la voiture est en marche, le démarreur n’est plus utilisé.

L’entretien du démarreur

Pourquoi le démarreur a-t-il besoin d’entretien ?

Les pièces utilisées par le démarreur ne sont pas vraiment fragiles comparées à d’autres pièces d’une voiture.

En plus, le démarreur n’est sollicité que pendant quelques secondes, généralement peu de fois par jour.

Le démarreur ne fait donc pas partie des pièces qui s’usent le plus souvent.

Cependant, le démarreur doit faire tourner par effet de levier le moteur à combustion qui fait plusieurs fois sa taille.

Lorsqu’il est sollicité, le démarreur devrait alors faire face à une grande résistance et produire une quantité importante d’effort.

C’est pourquoi le démarreur n’est pas exempté de panne.

Il peut donc être nécessaire de le remplacer au bout d’une certaine période d’utilisation.

Il peut aussi être utile de l’entretenir régulièrement.

Seulement, puisque vous n’avez pas accès à l’intérieur des cylindres, vous ne pouvez que nettoyer les bornes de branchement des câbles.

Cette opération doit être réalisée au moins tous les six mois.

À quelle fréquence changer de démarreur ?

Les constructeurs automobiles préconisent un remplacement du démarreur au bout de 150 000 à 200 000 km.

Au-delà de cette période, le démarreur peut faiblir et finira par montrer des signes de dysfonctionnements.

Combien ça coûte de changer de démarreur ?

Le changement d’un démarreur devrait vous coûter en moyenne dans les 400 euros.

Sont incluses dans ce prix les pièces et la main d’œuvre.

Ce chiffre varie en fonction de la marque et du modèle du véhicule.

Avec les citadines équipées d’un petit moteur à essence par exemple, il devrait diminuer de moitié.

Par contre, les SUV équipés de plus gros moteur nécessitent un démarreur plus puissant et généralement plus cher.

Notez aussi qu’il existe des démarreurs remis à neuf, c’est-à-dire usés, mais réparés de façon à pouvoir être réutilisés.

Bien sûr, ces derniers coûtent généralement moins cher, mais ont une durée de vie inférieure.

Le recours à des kits d’entretien

Si de nos jours on change systématiquement de démarreur, ce n’était pas toujours le cas il y a quelques dizaines d’années.

En effet, les démarreurs coûtaient parfois plus cher et le recours à des kits d’entretien était courant.

Vous pourrez encore vous procurer l’un de ces kits pour 30 ou 40 euros de nos jours.

Avec le coût de la main-d’œuvre, on ne dépense généralement pas plus de 150 euros avec cette technique.

Seulement, l’opération doit être réalisée par un expert en démarreur.

En effet, il doit vérifier une à une les pièces du démarreur qui ne seront pas remplacées, comme la bobine ou le solénoïde.

Il doit aussi procéder, si nécessaire, à quelques réglages, comme celui de l’écartement de l’arbre du moteur ou de l’angle de l’allumeur à cassette.